Présentation
 

L’Association  pour la Sauvegarde et la  Promotion des Ecrevisses Indigènes (ASPEI) est une jeune asbl, créée en novembre 2008 par quelques passionnés de la région theutoise.

Elle est aussi issue de deux asbl : « l’Association Theutoise pour l’Environnement », initiatrice du projet, et « Astacus ». Ces 2 asbl ont travaillé depuis 2000 sur la problématique de sauvegarde de l’écrevisse à pieds rouges en Région wallonne (Astacus astacus) et sur « Theux, capitale wallonne de l’écrevisse », mais ont actuellement cessé définitivement leurs activités.

Convaincus que ce projet s’intègre pleinement dans la lutte actuelle contre la perte rapide de la biodiversité de notre planète, et soutenus par la Région wallonne, par les Ministères de l’Environnement et de l’Emploi et du Travail, et particulièrement par le Département de l'Etude du Milieu naturel et agricole  (anciennement: Centre de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois, CRNFB), notre équipe, constituée de 8 bénévoles et d’un employé, assure actuellement le projet scientifique de redéploiement de populations d’écrevisses à pieds rouges et de leur surveillance.

L’expérience nous a montré que l’élevage et la production de juvéniles en bassins nécessitent un travail et une main d’œuvre importants pour un rendement assez décevant. C’est pourquoi, l’objectif actuel de l’ASPEI est de tenter de redévelopper le plus vite possible des populations en milieux naturels en Région wallonne, principalement en étangs privés, avec la collaboration des propriétaires. Au printemps 2010, grâce aux travaux précédents, existent encore en Wallonie une quarantaine de pièces d’eau avec des populations d’écrevisses à pieds rouges.

En parallèle, des activités de sensibilisation seront menées afin de conscientiser tout un chacun, en particulier les enfants, à cette problématique.

 
  Retour